reflexionsQuel genou poser au sol pour une demande en mariage ?

Quel genou poser au sol pour une demande en mariage ?

Plus nous avançons dans le XXIe siècle, plus on ose aller vers l’inconnu, quitte à abandonner nos habitudes. Nous sommes loin de l’époque où nous étions forcés de suivre le chemin que l’on nous a tracé. Un chemin particulièrement bien encadré, où l’on nous dicte comment s’habiller, comment parler, comment travailler, comment aimer, comment demander en mariage… quel genou poser. Et vous, comment souhaitez-vous demander en mariage votre partenaire ? Savez-vous quel genou devez-vous poser au sol, et pourquoi ?

Genou gauche ou genou droit ?

Aujourd’hui, on peut faire les choses comme bon nous semble. Mais cela ne signifie pas que nous sommes obligés d’abandonner les traditions ! Si nous avons envie de les suivre, libre à nous ! Alors, pour tous ceux qui souhaitent faire une demande en mariage traditionnelle, il serait dommage que vous vous trompiez de genou. Oui, dans les traditions, il faut absolument poser le bon genou à terre avant de présenter à sa bien-aimée la bague de fiançailles. Mais quel est le bon genou ?

Arrêtons ici le suspens : c’est le genou gauche ! Lorsque vous le poserez au sol, vous saisirez la boîte de l’alliance dans votre main gauche, boite que vous ouvrirez avec votre main droite. En procédant de cette manière, vous réaliserez une demande en mariage traditionnelle dans les règles de l’art.

D’où vient cette tradition ?

Pourquoi la tradition veut que l’on pose à terre le genou gauche, et non le genou droit ? Il y a plusieurs raisons à cela et comme vous vous en doutez, ces raisons nous proviennent d’une époque plutôt lointaine.

La première alliance

Dans un premier temps, vous devez savoir qu’initialement, le mariage n’était tristement qu’une transaction commerciale. On est loin d’une demande en mariage romantique. Lorsqu’un homme trouve une femme qu’il souhaite marier, il passe un marché avec sa famille et en prend possession, bien évidemment, sans le consentement de cette dernière. Cependant, Maximilien d’Autriche voyait les choses autrement. En 1477, il devint le premier homme de l’Histoire à offrir une bague de fiançailles en diamant à sa dulcinée, Marie de Bourgogne. Cet événement initia les classes supérieures de la société à adopter la même pratique. Une nouvelle tradition est ainsi apparue.

Le genou au sol : un geste symbolique

Néanmoins, bien que la démarche Maximilien soit à l’origine d’une demande en mariage élaborée, cela n’explique pas pourquoi l’on s’agenouille. À l’origine, le fait de poser un genou au sol est une marque de respect et de soumission envers son seigneur, le Roi. C’est également la posture adoptée lors des cérémonies religieuses, pour montrer sa loyauté et sa dévotion en tant que fidèle de Dieu. Cependant, il faut distinguer ces deux situations.

Dans la première, on pose le genou gauche. Dans la deuxième, on pose le genou droit. À l’époque où la religion avait une place dominante dans la société, mieux ne valait pas se tromper de genou. En effet, le genou droit est exclusivement consacré à Dieu. Le poser en dehors du cadre religieux est un blasphème.

Ainsi, avec le temps, les hommes montraient leur dévotion pour leurs femmes en déposant le genou gauche lors de la demande en mariage. Etant donné que c’est la posture adoptée devant le roi, le genou gauche à terre est devenu le moyen de montrer à sa bien-aimée, le respect et la loyauté qu’on lui accorde. Un geste beau et noble, qui a transcendé les siècles.

Demande en mariage : autres sujets

You may also like

Partager

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières news made in DigitalMuns!