Le blog des Mamans 2.0
Les mamans sont aussi sur le web

En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis

  • juin 1, 2017
  • Karine
  • 0 Commentaire
En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis

L’amour est de loin le sujet le plus intarissable qui existe à ce jour, au moins autant que le mystère de la vie et de la mort. J’ai toujours été une grande sentimentale, même si je peux me vanter d’avoir vécu des histoires palpitantes. Je ne peux pas en dire autant pour ma meilleure amie qui en est arrivé à croire qu’en amour comme à la guerre, tous les coups sont permis! Et oui les filles, on n’est pas toutes logées à la même enseigne au niveau des rencontres.

La théorie du quitte ou double

Les impressions que suscite cette affirmation en moi sont diverses et j’ai d’abord pris la peine de lui demander ses raisons avant de prendre position. De ce qu’elle m’a dit, j’ai pu tirer de nombreuses leçons. L’amour, c’est comme la loterie. On peut tomber sur le bon du premier coup comme on peut galérer pendant longtemps à la recherche de la perle rare. Tout dépend de la personne qu’on a en face de soi, mais il faut aussi s’investir pour que ça marche. D’un autre côté on est en 2017 : les applications et sites sont nombreux pour rencontrer des personnes qui nous correspondent un maximum, il faut vivre avec son temps! J’ai une collègue qui a testé le site compatibilite-amoureuse.eu, elle est avec son conjoint depuis presque 1 an, comme quoi!

Quand elle a connu l’amour pour la première fois, elle voulait tout donner inconditionnellement et tout recevoir de la même manière. Mais quand ça n’a pas marché, elle a culpabilisé. Avait-elle trop donné ou pas assez ? Aussi, a-t-elle enchainé les relations en essayant de corriger les défauts qu’elle avait dans la précédente et à chaque fois, ça finissait en fiasco.

Elle avait tout connu ou presque:

  • Le petit ami qu’on retrouve dans le lit avec sa meilleure amie
  • Le petit ami colérique
  • Le petit ami qui se faisait entretenir
  • Le petit ami Hermite

Finalement, elle en a conclu que peu importait combien elle donnait ou combien l’autre s’investissait, ça ne suffirait jamais à empêcher quelqu’un d’avoir mal. À la fin, c’est du quitte ou double. Mais, cela suffit-il à faire des coups bas ?

Aucune histoire ne se ressemble

Aucune histoire ne se ressemble et dans le choix « de l’autre », elle a peut être quelque-chose à travailler. Quand on n’a pas la chance de tomber sur le bon ou la bonne du premier coup, c’est très difficile de se rattraper ensuite. Mais la pire des choses à faire est de vivre sa relation selon ses antécédents et de ne pas chercher à comprendre pourquoi un mécanisme se reproduit régulièrement.

Les hommes sont généralement sans scrupule. Dans 90% des cas, ils sont à la base des fins malheureuses. Mais il y en a aussi de très bien, plus rares certes. Les femmes sont tellement marquées par les trahisons et les bassesses de leur ex qu’elles ne prennent pas le temps de considérer le spécimen qu’elles ont en face d’elles et le cycle infernal continue sans cesse.

Quand on se met en couple, c’est pour partager quelque chose ensemble et certainement pas pour être le vainqueur à la fin de l’histoire! Voilà mon avis. J’attends les votre en commentaire si ce billet vous inspire

You May Also Like
  • Stephanie, notre coach en diététique personnelle qui nous a permis depuis plusieurs été de rentrer dans nos maillots :-)
    diet-equilibre.com
  • Emilie, la fan des voyages qui part dans les endroits paradisiaques plusieurs fois par an (d'ailleurs il va falloir arrêter de nous mettre l'eau à la bouche comme ça!!)
    Son guide sur l'île Maurice : ici
    Son guide sur la Thailande : ici
  • Celine de Mamanatable.com : des super recettes faciles à faire!