Des mamans qui bloguent depuis 2010

Vivre l’adolescence de ses enfants quand on est mere

  • novembre 20, 2014
  • Karine
  • 0 Commentaire

On avait décidé avec Noufette de ne pas aborder les thématiques de notre « boulot de Maman » mais comme pas mal de digitalmums nous l’ont demandé, on va parler de l’adolescence aujourd’hui :  je vais vous écrire un petit billet sur ma propre expérience.

Chaque adolescence est différente

J’ai 3 enfants (2 garçons et 1 filles) et j’ai vécu ces 3 moments là différemment d’une part grâce à ma propre expérienceon ne vit pas la 3eme comme la 1ere– et d’autre part car ce sont 3 personnalités singulières.
A la première adolescence de mon garçon, je me rappelle avoir cru être la fautive,  pensant mal faire . Je passais mon temps à rechercher des solutions, principalement pensant que ça venait  de moi alors que le problème c’était juste les hormones 🙂
Petits mensonges, comportement réactionnel envers moi dès que je posais trop de questions, attitude de cancre au collègue, parfois renfermement…J’ai beaucoup culpabilisé (ha si j’avais connu les fleurs de Bach à l’époque!). Du jour au lendemain presque, ça s’est arrêté et j’ai fais mon introspection qui m’a amené à comprendre que je n’étais finalement pas la cause.

Garçon, une deuxième tournée s’il vous plait!

A l’adolescence de mon deuxième, j’ai abordé cette période avec plus de hauteur ce qui m’a permise de gérer beaucoup mieux ce passage.
On en fait même un spectacle (que je vous conseille) alors c’est pour dire que c’est la même problématique pour toutes les mamans!
Au delà de ça, il a été « dur » que durant quelques mois, contrairement à son frère où j’ai bataillé pendant plus de 2 ans…mais avec du recul il n’a pas été si compliqué que ça. Next!

Jamais 2 sans 3

Autant vous dire que pour ma fille, je me sentais préparée et gonflée à bloc. Ivre j’ai pensé que ce serait facile!!
La difficulté avec ma fille était la communication : elle ne me parlait que très peu donc dans ce cas là il est très difficile de réajuster et mettre en place des solutions.
Lâcher du lest pour se rapprocher : même si ça parait paradoxal ça fonctionne (ça me fait penser au sketch  d’Elie Semoun qui donne des conseils de drague « repousser pour mieux attirer ») .
On continue à contrôler et à vérifier mais sans pression, discrètement : on travaille dans l’ombre quelque-part. Ça a apaisé les tensions entre nous et permis une re-ouverture au dialogue.

Pour les futures mamans, voilà quelques conseils que je pourrais vous donner :

  • Développer la communication au maximum
  • Lâcher du lest tout en gardant certaines limites
  • Partager vos expériences avec d’autres parents, parfois ça aide énormément
  • Ne pas culpabiliser ou chercher à être parfaite
  • Se rappeler que c’est temporaire
  • Rester calme

N’hésitez pas si vous avez des conseils à nous donner!

 

Titre de l'article : Vivre l’adolescence de ses enfants quand on est mere