Des mamans qui bloguent depuis 2010

Méthodes naturelles pour soulager les douleurs lors de l’accouchement

  • septembre 19, 2018
  • Karine
  • 0 Commentaire

L’accouchement est un moment que chaque femme enceinte attend avec à la fois beaucoup d’impatience pour pouvoir enfin prendre dans ses bras son enfant et parfois avec anxiété par peur de la douleur. Sachez avant toute chose que chaque femme possède en elle toutes les ressources nécessaires pour accoucher naturellement.Pour vous rassurer définitivement mesdames, vous pouvez avoir recours à des techniques naturelles qui vous aideront à vous sentir maitre de votre corps et confiante pour affronter la douleur avec plus de sérénité.
Acupression, réflexologie, hypnose, acuponcture, l’immersion dans l’eau, autant de techniques qui seront un soutien le jour J pour supporter la douleur. Et pour les jours d’après, nous vous donnons quelques idées de félicitations de naissance, pour vos proches en manque d’inspiration.

L’acupression

Cette pratique Chinoise a pour but de stimuler les flux d’énergie dans le corps grâce à des pressions réalisées par le doigt, le point, les coudes, les pieds selon la technique au niveau de points d’acuponcture.
Dans le cadre d’un accouchement, elle va permettre de déclencher plus facilement ce dernier.

En effet, elle aide le col à se dilater et donc à faire descendre bébé plus vite. L’acupression permet également de réduire la durée du travail, vous aurez donc moins longtemps de douleurs : deux heures en moyenne ce qui est considérable.
Enfin certains points d’acupression limitent la douleur.

Peu de praticiens utilisent cette technique en milieu hospitalier mais vous pouvez cependant trouver un thérapeute en milieu libéral et faire une demande à l’hôpital afin qu’il vienne vous faire une séance le moment venu.

L’hypnose

L’hypnose est une technique permettant de modifier son état de conscience et donc de gérerla douleur, dans le cadre d’un accouchement. Vous pourrez dans un premier temps lors de votre grossesse et à partir du 5ème mois, assister à des séances d’hypnose collectives avec d’autres femmes enceintes. Vous pourrez ainsi vous familiariser avec cette pratique et comprendre les différents mécanismes.

Vous pouvez également assister à des séances individuelles, et donc personnalisées, pour parfaire votre technique. Au fur et à mesure des séances vous apprendrez l’auto hypnose afin de gérer votre douleur le journée de manière autonome.
A terme vous n’aurez besoin de personne pour appliquer cette technique et donc vous soulager, comme il est expliqué plus en détail sur le site spécialisé monhypnose.fr.

Il existe différents exercices comme l’hyperfocalisation ou encore la distorsion pour gérer au mieux la douleur. L’idée de l’hypnose est de détourner votre attention sur autre chose que la douleur. On va donc se focaliser sur un objet pendant une contraction, ce qui donnera l’impression que la contraction est moins longue.
On pourra également imaginer que nous sommes dans un autre endroit, que l’on affectionne particulièrement et qui nous détend :

  • Une plage
  • En famille
  • Avec des amis …

Ainsi, l’esprit est ailleurs, il ne ressent donc plus la douleur du moment présent. Si le thérapeute est auprès de vous lors de l’accouchement, il vous aidera et vous orientera. Il sera alors peut être plus simple de réaliser ces différents exercices. A chaque femme de savoir ce qui lui convient le mieux!

L’acupuncture

L’acupuncture est de plus en plus utilisée dans les maternités par les médecins pour aider les femmes à accoucher.
Tout d’abord, les séances permettent de modifier le col de l’utérus afin qu’il soit plus souple le jour J. Généralement, deux séances d’une heure suffisent. Ces mêmes séances ont aussi pour objectif de détendre les futures mamans, ce qui facilite le travail pendant l’accouchement et ce qui va permettre de raccourcir la durer de l’accouchement, en moyenne de deux heures.

Lorsque le bébé ne se présente pas normalement à partir du 8 ème mois, l’acupuncture peut permettre d’aider le bébé à se retourner tout seul, sans geste invasif. Le jour de l’accouchement, vous pouvez faire une séance pour vous détendre, assouplir le périnée et soulager les douleurs lombaires.
Dans le cas ou vous avez dépassé le terme, l’acupuncture peut stimuler l’apparition des contractions et donc vous éviter un déclenchement des contractions avec des hormones, qui aurait pour effet de provoquer des contractions plus douloureuses qu’à l’état naturel. Cette technique ne conviendra malheureusement pas aux femmes qui ont peur des piqures. Pour des raisons évidentes, elles seront sans doute encore plus stressées en tendues à l’idée de faire de l’acupuncture : il leur faudra éviter car cela ne fera que rajouter du stress et des tensions alors que l’on souhaite l’inverse.

L’accouchement dans l’eau

Certaines femmes souhaitent un accouchement moins traditionnel et veulent accoucher dans l’eau. Elles peuvent soit se trouver dans un bain d’eau chauffée à 37 degrés jusqu’à dilatation complète puis terminer traditionnellement en extérieur pour la délivrance, soit rester jusqu’au bout dans le bain.
L’eau chaude à pour but de détendre les muscles de la future maman : il y a moins de poids car la pesanteur est plus faible donc on se relaxe beaucoup plus facilement. On assouplit le périnée et on peut parfois éviter l’épisiotomie : la femme se retrouve dans une « bulle » et elle n’est pas perturbée par ce qui se passe autour d’elle. Elle peut ainsi se concentrer sur sa respiration, ses ressentis et généralement les douleurs sont moins pesantes.
Les femmes qui accouchent dans l’eau font moins appel à la péridurale que les autres. Cette technique peut cependant provoquer des infections si le bébé nait dans l’eau. Il faut donc qu’il n’y ait aucune contre indication de la part de l’équipe médicale pour aller jusqu’au bout et ne prendre aucun risque pour la mère et l’enfant.

En résumé

Il existe plusieurs méthodes pour vous aider à soulager les douleurs, à mieux les vivre et donc les accepter lors de l’accouchement. La préparation à l’accouchement est très importante car elle va permettre à la femme d’apprendre à maitriser ses appréhensions, ses peurs face à la douleur de l’accouchement.
C’est une première étape primordiale pour arriver sereine le jour J. Se savoir capable, connaitre ses forces et se faire confiance vont rendre possible de vivre pleinement ce moment si exceptionnel. Certaines techniques vont vous aider à y arriver plus facilement, il faut donc trouver celle qui vous conviendra.
Vous pouvez en tester plusieurs pour choisir celle qui vous semblera la plus efficace. Vivez cet instant magique sans vous poser trop de question, laissez votre instinct prendre le pas sur la réflexion et tout se passera au mieux.

Méthodes naturelles pour soulager les douleurs lors de l’accouchement
Titre de l'article : Méthodes naturelles pour soulager les douleurs lors de l’accouchement
  • Stephanie, notre coach en diététique personnelle qui nous a permis depuis plusieurs été de rentrer dans nos maillots :-)
    diet-equilibre.com
  • Celine de Mamanatable.com : des super recettes faciles à faire!