Des mamans qui bloguent depuis 2010

Les meilleures gaufres « maison »

  • avril 2, 2019
  • Sosso
  • 0 Commentaire

La Gaufre est l’un des desserts typiques du nord de la France et de la Belgique. Il s’agit d’une pâte que l’on fait cuire entre deux plaques pour lui donner sa forme si particulière. En réalité, il en existe plusieurs types et les recettes varient en fonction des spécialités et des lieux. Bien entendu, il faut trouver la bonne recette et appliquer scrupuleusement les recommandations. Mais en plus, il est important d’avoir le bon matériel pour donner du gonflant à ses gaufres. 

La gaufre Bruxelloise

C’est celle que l’on voit plus fréquemment en France. Avec sa pâte légère et sa forme rectangulaire. On la trouve souvent dans les foires, les fêtes foraines et les snacks. On l’aime généralement avec du sucre glace, du Nutella ou encore de la crème Chantilly. La recette de la pâte à gaufre n’est pas très différente de celle des crêpes sauf qu’elle contient un peu plus de beurre. Aujourd’hui, pour éviter de devoir acheter un gaufrier, vous pouvez utiliser un moule à gaufres en silicone que l’on met au four. Le résultat est à la fois croquant et onctueux. 

La gaufre Liégeoise

Comme son nom l’indique, c’est la spécialité de la ville de Liège. En Belgique, on dit toujours que la Bruxelloise est la gaufre de madame et la Liégeoise celle de monsieur. En effet, la pâte est plus épaisse puisqu’on en fait des boules avant de les mettre dans le moule. D’ailleurs, elles ont une forme ronde ou ovale et le sucre caramélise littéralement au moment de la cuisson. C’est la gaufre qu’on apprécie en hiver avec un bon chocolat chaud pendant le marché de Noël. Généralement, elle est accompagnée d’une petite coulée de chocolat pâtissier fondu et d’un peu de chantilly pour les plus gourmands. La pâte contient plus de farine et de beurre. Mais ce qui donne cette texture si particulière à la Liégeoise, c’est l’ajout de sucre perlé dans la pâte, car c’est ce qui fait le caramel.

La célèbre Gaufrette

Cette dernière est plus dure, plus sèche et plus plate. C’est un biscuit en réalité, un petit délice que l’on consomme à l’heure du café. La tradition du nord de la France veut qu’on les fasse pendant les fêtes de fin d’année et que l’on en offre à tous ceux qui viennent nous présenter les vœux. La recette de la gaufrette est un peu différente de celle de la Liégeoise ou de la Bruxelloise. Premièrement, ce n’est pas du sucre que l’on utilise, mais plutôt de la vergeoise. La pâte doit pouvoir reposer une nuit, donc ce n’est pas une recette que l’on fera à l’improviste. Ensuite, le moule est différent. Les amateurs utilisent encore un modèle artisanal en forme de pince que l’on place sur le gaz ou la plaque électrique. La gaufrette lorsqu’elle est placée dans une boîte en fer entre deux feuilles de papier sulfurisé pourra se conserver jusqu’à un mois. 

À chaque gaufre sa tradition et son histoire. Néanmoins, s’il y a bien une chose que les trois ont en commun c’est d’offrir un moment de pure gourmandise et de convivialité. Elle nous fait volontiers retomber dans nos meilleurs souvenirs d’enfance. C’est le goûter idéal à servir en hiver avec du chocolat chaud « maison ».

Les meilleures gaufres « maison »
Titre de l'article : Les meilleures gaufres « maison »