Des mamans qui bloguent depuis 2010

Mamans digitales, nouvelle égérie de la publicité!

Grande Etude exclusive, WebMediaGroupIpsos

Aujourd’hui, des pans entiers de notre économie basculent sur Internet. La Digital Mum en est un acteur essentiel” explique Isabelle Bordry, Présidente de WebMediaGroup. “Nous souhaitons mieux la connaître et comprendre ses nouveaux usages de consommation.”

Cette étude publiée en collaboration avec Ipsos en donne les premiers contours.

Les Digital Mums : des mères avant tout !

Une utilisation d’Internet au profit de la vie de famille
Les réseaux sociaux sont principalement perçus comme un moyen d’échange avec sa famille et ses amis. Facebook atteint une pénétration de 59% de l’échantillon.

penetration-facebook-twitter

L’échange d’informations liées à la consommation devient endémique, en concernant plus d’une femme interrogée sur deux !

reseaux-sociaux-communiquer

Utiliser Internet pour éduquer,mais protéger de ses dangers

Pour plus de 50% des Digital Mums, Internet est un divertissement pour leurs enfants, qui permet en outre d’effectuer des recherches dans le cadre de leur scolarité.

enfant-utilise-internet

 

 

 

Mais elles restent attentives, 88% d’entre elles estiment qu’un libre accès à internet est dangereux. 74% d’entre elles estiment que les réseaux sociaux ne sont acceptables qu’à partir de 15 ans.

enfant-acces-internet

Internet est toutefois une ressource éducative que les Digital Mums ne négligent pas : un quart d’entre elles vont chercher sur les forums et les sites d’information des réponses aux questions que leur pose l’éducation de leurs enfants.

Digital Mum, l’e-commerce une nouvelle évidence

Près de 90% d’entre elles achètent sur Internet : gain de temps, horaires illimités mais aussi plaisir à l’achat expliquent cet engouement
88% des personnes interrogées achètent sur Internet.
52% de l’échantillon réalise sur Internet au moins un achat par mois. Les achats sur Internet concernent 90% des mères de famille interrogées et seulement 84% des femmes sans enfant.
Les achats sur Internet sont d’abord motivés par le gain de temps et les horaires illimités. Les Digital Mums courent après le temps et achètent en général de chez elles, le soir.

intentions-d-achat-sur-internet

Consommatrice avisée, la Digital Mum s’assure du sérieux des e-commerçants. Notoriété de la marque et qualité des partenaires, notamment bancaires, sont essentiels pour asseoir la crédibilité d’un site d’e-commerce.

Le spamming est l’un des inconvénients les plus ressentis du canal d’achat numérique : les sites ne semblent pas en avoir assez conscience.

Les smartphones ne sont pas encore des outils d’achat mais restent des objets de divertissement, l’iPad va-t-il changer ces comportements ?

Internet est surtout utilisé à la maison, le soir (77% des femmes interrogées) ou le week-end : les usages au bureau ou en situation de mobilité ne correspondent qu’à 15% et 13% de l’échantillon respectivement.

Comme l’indique le graphique ci-dessous, la principale crainte correspond à l’utilisation abusive des coordonnées et autres informations personnelles. En outre, la concrétisation des promesses commerciales faites par les marchands reste un sujet d’inquiétude pour environ 50% de l’échantillon.

crainte-reticence-shopping-internet

Seules 25% des femmes interrogées téléchargent, même rarement, une application sur smartphone – alors que ces appareils équipent 57% de l’échantillon.

application-smartphone-usage

Les applications téléchargées concernent en majorité la vie quotidienne, le jeu, l’information et les réseaux sociaux. Le shopping en ligne n’intervient que dans 6% des cas.

Entre plaisir et raison
La notion de plaisir dans le processus d’achat devient une réalité : l’achat en ligne a une dimension ludique qu’il ne faut pas négliger.

Le prêt-à-porter, les accessoires de mode, la déco ou l’équipement de la maison sont les principaux postes de dépense sur Internet des Digital mums.

Les femmes « craquent » à 80% pour de l’habillement, 42% pour de la décoration mais seulement 8% utilisent le net pour leurs courses alimentaires.

Le e-commerce français a atteint à fin 2010 plus de 80 000 sites, ce qui offre plus de choix et plus de qualité même s’il reste encore de grands progrès à réaliser dans le merchandising de l’offre des sites. En effet 59% des femmes déclarent être moins « tentées » que dans de vrais magasins.

tentee-achat-internet-vs-magasin

L’achat en ligne n’est pas un achat compulsif : il reste un achat rationnel et réfléchi – d’où le succès des sites de conseils et des comparateurs de prix. Plus de 44% des femmes déclarent dépenser plus de 20% de leur budget familial sur Internet.

depense-internet-proportion-budget